La journée mondiale des malades à Kabinda

La journée mondiales des malades n’est pas bien connue à Kabinda ! Mais pour l’aumônerie de l’hôpital c’est une bonne occasion de sensibiliser la population, par une émission à la radio diocésaine et en diffusant le message du pape François. Elle a été bien préparée, cette journée, d’autant plus qu’elle coïncidait cette année avec de 60è anniversaire de naissance de sœur Marie de la Croix, directrice de l’hôpital, qui a tant fait pour sa bonne marche, améliorant les conditions de vie et de travail du personnel, et favorisant une bonne collaboration avec les services de santé de l’État, la Caritas diocésaine, et toutes les personnes et institutions qui apportent leur soutien à l’hôpital.

La journée a commencé par une surprise : un petit déjeuner, offert à tous les malades hospitalisés et au personnel. Des volontaires de passage, venus à la communauté pour offrir leur service quelque temps à l’hôpital, se sont proposés pour le préparer et aider à le servir en passant le distribuer dans les différents services. Les médecins, eux, se sont retrouvés au « staff » autour de sœur Marie de la Croix, avant de se mettre au travail…

L’après-midi, tous étaient invités, même les malades de l’extérieur, à se joindre à la célébration eucharistique. Ce jour là, l’Église fête Notre Dame de Lourdes, là où l’Immaculée est apparue et a manifesté son amour maternel pour les malades et les affligés, les conduisant à une source d’eau où beaucoup ont trouvé soulagement et guérison. Après la messe, beaucoup de personnes présentes se sont avancées pour que l’on puisse intercéder pour elles au cours d’un temps de prière et d’intercession. Nous avons invoqué l’Esprit Saint et prié pour chacun en particulier, demandant pour tous la grâce du salut promis par Jésus Christ et la guérison.

La journée s’est achevée pour plusieurs d’entre nous à la communauté, autour de sœur Marie de la Croix, qui a soufflé les bougies du traditionnel gâteau d’anniversaire. Pour une fois, ce n’était pas elle qui l’avait confectionné ! Notre sœur en effet a des talents de cuisinière, et beaucoup d’autres talents encore, qui ne profitent pas seulement à l’hôpital, mais aussi aux frères et sœurs de notre foyer dont elle est aussi la coordinatrice.

Nous rendons grâce à Dieu pour cette journée, qui nous a permis de fêter à la fois les malades et aussi ceux et celles qui, à l’image de Marie, Notre-Dame de Lourdes, font de leur mieux pour les accueillir et les soigner. C’est bien la vocation de notre Foyer « St Joseph, espérance des malades » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *