Kabinda en fête pour accueillir son nouvel évêque !

C’est avec une profonde joie que nous avons appris la nomination de notre nouvel évêque pour le diocèse de Kabinda : Mgr Félicien Ntambwe ! Cette joie n’était pas seulement la nôtre, mais celle de la population ; elle s’est manifestée le jour de son arrivée à Kabinda et au cours des célébrations qui se sont déroulées pour son ordination épiscopale. Il a été accueilli à l’entrée de la ville par de nombreuses brebis impatientes de saluer leur berger et de l’accompagner à pied jusqu’à la cathédrale, en suivant le véhicule sur lequel il était monté, et d’où il pouvait saluer ceux qui lui souhaitaient la bienvenue, chantant et dansant à son passage tout le long de la route… Après s’être recueilli devant le St Sacrement à la cathédrale et auprès du caveau où reposent ses prédécesseurs, il a adressé un premier message à son peuple en lui demandant d’abord de chanter un cantique marial composé par un prêtre du diocèse.

La cérémonie de l’ordination épiscopale a vu affluer à Kabinda plus d’une dizaine d’évêques, de nombreuses délégations venues de loin parfois…
Celle de Kinshasa est venue par un petit porteur en avion, amenant entre autres le secrétaire de la CENCO (Conférence des évêques du Congo) et le représentant du président Tshisekedi. La célébration devait commencer à 9h, elle s’est terminée vers 17h… Il y a eu le défilé des offrandes, les paroisses de l’intérieur apportant chacune la ressource particulière de leur région : bidons d’huiles, sacs d’arachides, nattes, etc. Il y a
eu les discours de circonstances à la fin de la messe… Puis toutes sortes de personnes ont été invitées à venir tour à tour saluer l’évêque assis devant l’autel, prêtres du diocèse, religieuses, autorités civiles, agents pastoraux…

C’est alors que nous avons eu le bonheur de voir s’avancer sœur Claire Anne, déléguée de notre présidente, qui avait été invitée à cette cérémonie mais était empêchée d’y venir. Sœur Claire apportait en cadeau une petite icône de la Sainte Trinité, et aussi toutes nos prières d’action de grâce… Sœur Claire Anne avait déjà connu notre évêque dans sa jeunesse, alors qu’il fréquentait les groupes de prière animés par la Communauté, avant d’entrer dans la Congrégation du Cœur Immaculé de Marie (CICM). Et plus tard, lui l’a connue comme directrice de l’hôpital ! Notre sœur a pu causer longuement avec lui avant de repartir pour Blagnac. Et l’équipe des volontaires qui travaillent ces jours-ci à l’hôpital a été reçue aussi très cordialement à l’évêché. Une des premières visites de notre évêque à son arrivée était pour l’hôpital, où il est venu voir un jeune abbé hospitalisé et passer dans les salles auprès des malades.

En terminant ce récit trop court, il nous reste à souligner le grand espoir que fait naître en nous la venue de notre nouvel évêque, après la longue attente qui l’a précédée. En effet, il a déjà manifesté son désir d’être au service de l’unité et de prendre à cœur le bien, non seulement de l’Eglise qui lui est confiée, mais aussi de toute la population
qui se sent délaissée et victime de beaucoup d’injustices. Notre évêque a été missionnaire à Formose et en Chine ; il est devenu avocat au bureau de Kinshasa, après des études juridiques en Belgique ; il a été curé de paroisse chez les Bateke près de Kinshasa et a exercé des fonctions importantes dans sa congrégation qui ont nécessité de nombreux séjours à Rome… Il a donc une expérience de la vie de l’Église universelle dont notre Eglise locale pourra beaucoup bénéficier ; il pourra aussi ouvrir de nouveaux horizons pour la population de notre province, enclavée et entravée dans son développement économique et social par toutes sortes de maux. Que le Seigneur nous garde tous unis autour de notre nouvel évêque pour travailler avec lui au salut de tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *